Projet de nouvel Office de tourisme dans le bourg de Damgan (place Tiffoche) :



Et peut-être un début de solution pour éviter de consommer de l'espace naturel sur l'espace du Loch?



                                                              

En effet, depuis un certain temps, la commune cherche un endroit pour installer une salle multifonctions:

En 2007
, un projet situé en arrière de l'actuelle salle du Loch, comprenant en bâtiment principal, un centre culturel, le CLSH (centre de loisir) et le restaurant scolaire avait été présenté à la Commission des sites. La commune avait aussi souligné qu'elle ne disposait que de salles de réunion de capacités restreintes.

Mais la Commission des sites avait donné un avis défavorable à ce projet, car il constituait une extension non limitée de l'urbanisation en espace proche du rivage (loi littoral, ), et était situé au sein d'une coupure d'urbanisation (loi littoral, ).

Elle avait aussi remarqué que le haut du bâtiment (8 mètres) se verrait assurément de la mer. Et que la coupure d'urbanisation de l'espace du Loch était la seule sur le front de mer très bâti de Damgan, et qu'il était primordial de la conserver. Elle notait enfin que cette coupure d'urbanisation englobait le Loch répertorié en .

Comme on peut le constater la Commission des sites avait alors traité le dossier avec beaucoup de soin concernant l'environnement.

L'espace du Loch constitue le seul poumon vert sur le littoral entre les marais de Larmor et Kervoyal. C'est un atout incontestable pour la commune touristique de Damgan, qu'il est primordial, non seulement de conserver, mais de mettre en valeur par l'élaboration d'un plan paysager comprenant entre autre, par exemple, la plantation d'arbres de haute tige...

Nous sollicitons de la municipalité actuelle qu'elle réfléchisse à des solutions alternatives qui épargneront une nouvelle contruction sur cet . Des opportunités sont peut-être à saisir. La population résidente, principale et secondaire, a émis des suggestions; Par exemple, séparer et établir les locaux en divers endroits: ancien presbytère pour le CLSH et le restaurant scolaire, nouvel office du tourisme pour la salle de réunion :"une grande salle de réunion de 95 m²"" y est prévue (selon l le mois dernier).
Le Champ Creiss a aussi fait parler de lui et de ses possibilités.
Au nord de Kervoyal, il y a aussi un terrain communal de 6 hectares qui est libre (Pour l'instant, il est réservé pour l'extension de la zone artisanale voisine de la station d'épuration). Mais, sur 6 ha, il y a la place d'implanter la salle en question et les parkings qui vont avec.
Et sur notre Communauté de communes Arc Sud Bretagne, l'espace du Lenn sur Ambon est sous-occupé. Une solution économique, qui éviterait habilement un endettement supplémentaire, serait de mutualiser cet espace pour certaines manifestations. A part les querelles de clocher qui apparaissent bien inappropriées (et coûteuses) au XXIéme siècle, qu'est-ce-qui s'oppose à une telle perspective?
- - - - - - - -
 
Dépasser la vision strictement locale, et prendre sa vraie place au sein d'une communauté de commune, n'est-ce pas aussi une façon pour Damgan d'être une commune exemplaire en matière de tourisme ()?