Page principale - S'identifier - S'inscrire - Contact

Abandon de Notre Dame des Landes

Décision dont se félicite l'association, car,
Petit rappel
: Projet destructeur de zones humides, inventaire biodiversité baclé et biaisé, mesures compensatoires insuffisantes, actuel aéroport loin d'être saturé, porte-à-faux par rapport à l'après COP21 (/réchauffement climatique), etc.
Cf. www.fne.asso.fr/actualites/8-choses-%c3%a0-savoir-sur-la%c3%a9roport-de-notre-dame-des-landes

Et sur le référendum: Quelle légitimité pouvait-on accorder à une consultation qui a oublié de nombreux citoyens concernés et qui a posé une question imprécise.
Cf. civicrm.fne.asso.fr/civicrm/mailing/view

Ne doutez jamais qu'un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c'est toujours comme cela que ça s'est passé. Margaret Mead (1901 - 1978) - Anthropologue.

Ce serait une aberration

Communiqué de France Nature Environnement:

"Le 17 janvier prochain, les eurodéputés voteront le projet de révision de la directive énergies renouvelables. Le texte actuel présente de vrais risques pour la biodiversité et le climat : ses effets seraient pires que les bonnes intentions affichées. Ainsi raser des forêts primaires ou encore des tourbières pour faire rouler nos voitures se révèle par exemple être une aberration que les eurodéputés pourraient encourager. 



Les craintes de France Nature Environnement se focalisent sur deux points :
  • Le maintien des agrocarburants dits « de première génération », issus de cultures qui prennent la place de parcelles auparavant dédiées à l’alimentation,
  • Le développement incontrôlé du bois énergie, qui pourrait conduire à couper des arbres entiers en forêt dans le seul but de les brûler pour produire de l'énergie. Pourtant, la forêt abrite les deux tiers de la biodiversité terrestre et ralentit le dérèglement climatique en stockant du carbone. « A énergie finale identique, les cheminées d'une centrale qui brûle des copeaux de bois émettent généralement une fois et demie le CO2 d'une centrale brûlant du charbon et au moins trois fois plus de dioxyde de carbone qu’une centrale électrique brûlant du gaz naturel » rappellent dans une tribune 15 scientifiques de renom.

En résumé: Les bioénergies gérées de façon intelligente sont essentielles mais il convient d’encadrer leur utilisation et d'alléger la pression sur les ressources naturelles. Il est essentiel également de faire des économies d’énergies et de ne pas chercher à remplacer totalement notre consommation actuelle d’énergie par les énergies renouvelables. C'est à ces conditions que les bioénergies peuvent devenir réellement renouvelables et bénéfiques pour la nature et l'environnement.


Et pour faire entendre les recommandations de France Nature Environnement, signez le mail à envoyer aux 74 eurodéputés français, que vous retrouvez au bas de la page du lien suivant:

www.fne.asso.fr/actualites/eurod%C3%A9put%C3%A9s-ne-rasons-pas-for%C3%AAts-et-espaces-naturels-pour-produire-de-l%C3%A9nergie

BONNE ANNEE 2018!

Changeons les couleurs du temps, comme chantait Guy Béart, et commençons avec un peu de soleil....

               

                Cliquez sur les images pour les agrandir
        


 
  Rêvons à des jours légers comme oiseaux, oiseaux d'écume...
                           

Les oiseaux de Bretagne

se posent tous les mois...

... sur ce très beau site de Bretagne vivante: www.bretagne-vivante.org/Nos-actions/Connaitre/Les-oiseaux/L-oiseau-du-mois          

   
     Sternes Pierregarin (photo Bretagne Vivante)

BD à lire sur un sujet mal connu

Les nanoparticules sont des substances infiniment petites qui ont des applications croissantes dans de nombreux domaines. Leur utilisation se propage rapidement dans les industries du monde entier sans que leur risques aient pu être bien évalués. On estime que d'ici 2020, 20% environ de tous les produits fabriqués pourraient en contenir. Utiles donc; Oui, mais...

...  pour en savois plus, lire la BD: veillenanos.fr/wakka.php

En voici déjà un avant goût avec cette séquence, sur la plage:

        


  Cliquer sur les images pour les agrandir
 
 

Damgan- Espace du Loch

Avis de la Mission régionale de l'autorité environnementale (MRAE) sur l'espace du Loch








Extrait du plan de zonage du projet de PLU

 




Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Dans son avis donné à la commune le 20 juillet dernier sur la révision  du PLU, la Mission régionale de l'autorité environnementale (MRAE) a souligné la vocation naturelle de l'espace du Loch, et a demandé de le protéger de toute nouvelle forme d'urbanisation:
 
« L’espace du Loch… constitue un des derniers espaces agro-naturels le long du rivage… Cet espace déjà partiellement anthropisé (gymnase, terrain de sport) est classé en zonage Nl… ce classement permet néanmoins… des extensions de constructions et installations… ainsi que des aménagements (aires de camping-car etc.) peu compatibles avec la vocation de la zone.  L’ae [autorité environnementale] recommande de préserver l’espace du Loch de toute nouvelle forme d’urbanisation et de limiter les aménagements à ceux compatibles avec la vocation naturelle de ce secteur. » (Extrait  avis MRAE).

Peut-être est-il utile de rappeler aussi que la salle du Loch a été construire illégalement par rapport à la loi littoral, dans les années 1990 (en non continuité d’urbanisation). Son extension conforterait un état  de fait regrettable, et constituerait un point de départ.

de la salle du Loch et condamneraient cet ultime espace littoral encore non construit entre Damgan et Kervoyal, atout paysager pour la commune, ses résidents, ses touristes, ses générations futures. Est-ce être visionnaire ou tout bonnement réaliste?

"Notre littoral n'est pas à vendre... Un élu doit défendre l'intérêt général des citoyens et surtout des générations futures et ne pas céder à des intérêts catégoriels de court terme au regard de ce que nous devons transmettre aux générations qui nous suivront..." pouvait-on lire dans les commentaires accompagnant la signature de la pétition "Ne touchez pas à la loi littoral".

A lire aussi,
-, rapporteur de la Commission des sites du Morbihan
-.

Tous connectés, tous concernés

A propos de smartphones et développement durable

Une récente parution de France Nature Environnement invite chacun à une responsabilité environnementale et sociétale par rapport aux smartphones.
→ plus

Lire la suite...

Dédicace de Mathilde Le Boulaire, membre du conseil d'administration

Mercredi 16 août à Kervoyelles à partir de 11h

Mercredi 16 août, les Terrasses de Kervoyelles…Mathilde Le Boulaire dédicacera son livre  » Je voulais être maman », l’histoire d’une jeune cadre dans la banque qui a tout pour être heureuse mais à qui il manque l’essentiel : être maman.

https://kervoyelles.fr/les-terrasses-de-kervoyelles-dedicace-et-guitare

Plus d'articles :