Page principale - S'identifier - S'inscrire - Contact

Exposition-Vente de Tableaux pour le Moulin de Kervoyal

 L'Association pour la Restauration du Patrimoine Damganais (ARPD) organise sa deuxième exposition-vente d'oeuvres d'artistes locaux, à la maison de l'huître de Pénerf du 9 au 15 août inclus, et de 16h à 19h.
 
À lire:
Les avancées du projet de restauration du moulin de Kervoyal sur le lien: 
www.arpd.kervoyalendamgan.fr/

Damgan Baignade et Pêche à Pied Interdites sur la Grande Plage

Du 11 au 14 juillet la baignade était interdite sur la grande plage ainsi que la pêche à pied.
L’ARS (Agence régionale de la santé) a en effet dénombré un nombre d'Escherichia Coli nettement supérieur à la normale sanitaire retenue par le Ministère de la santé.

En saura-t-on plus?

Nouvelle interdiction de baignade et pêche à pied suite à l'arrêté communal du 15 juillet.

Exposition-Vente de Tableaux pour le Moulin de Kervoyal

L'Association pour la Restauration du Patrimoine Damganais (ARPD) organise sa deuxième exposition-vente d'oeuvres d'artistes locaux, à la maison de l'huître de Pénerf du 9 au 15 août inclus, et de 16h à 19h.
 
À lire:
Les avancées du projet de restauration du moulin de Kervoyal sur le lien: 
www.arpd.kervoyalendamgan.fr/
  
 

Ils Protègent la Planète, Protégeons Les

Depuis longtemps nous défendons la cause des peuples autochtones.
Ces peuples
  (moins de 6% de la population mondiale) coexistent de façon harmonieuse avec la nature depuis des siècles et protègent plus de 80% de la biodiversité de la planète aujourd’hui, a mis en exergue, en avril 2019, Maria Fernanda Espinosa, présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Colibri, Oiseau, Trochilidae, Battant, Plumage, Coloré








Toutes les 48 heures, un défenseur de la planète est assassiné en voulant protéger la nature sauvage".

Les gouvernements négocient en ce moment même un accord révolutionnaire pour sauver la biodiversité et pourraient reconnaître des droits fonciers complets à ces communautés en première ligne si nous exerçons suffisamment de pression.

Ils protègent la planète, protégeons les en signant cette pétition: 

secure.avaaz.org/campaign/fr/100_indigenous_land_rights_loc/

Avis défavorable du commissaire enquêteur sur la demande d’autorisation environnementale relative au renouvellement de l’autorisation de rejet de la station d’épuration de Damgan-Ambon sur les 10 à 15 ans à venir

La capacité d'accueil sur nos deux communes littorales arrive à saturation...

Rien d'étonnant à l'atteinte de cette limite, puisque l'urbanisation a toujours été le principal souci des deux communes littorales, Ambon et Damgan, où la priorité n'est pas la préservation des paysages, objectif complémentaire à celui de la préservation de la biodiversité ... mais la recherche de la moindre  dent creuse à construire.

Or, il convient maintenant de considérer que la ressource foncière a une « finitude » et que cette ressource est aujourd’hui tarie en Bretagne; en ce sens l’objectif 28 du SRADDET Bretagne est de stopper la banalisation des paysages et de l'urbanisme en Bretagne (SRADDET: Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires; exécutoire depuis le 6 mars 2021).
"Il faut se requestionner sur l’urbanisation, le développement, comment gérer l’attractivité touristique de son territoire, comment on repense cette organisation tout en restant authentique"​. Annick Girardin, ministre de la mer.

.

                                       Cliquer pour agrandir l'image

Contexte de la demande d'autorisation environnementale de rejet de la station d'épuration:

Les nouveaux PLU sur Damgan et Ambon, de même que la modification du SCOT Arc-Sud Bretagne (soumis à
enquête publique actuellement), ont considérablement augmenté les possibilités de construire sur les deux communes.

A titre d'exemple le PLU d'Ambon approuvé en 2020 prévoit 258 logements supplémentaires pour les 10 ans à venir, et à Damgan, ce sont 400 nouveaux logements prévus d'ici 2027.

Or la station d'épuration arrive bientôt à saturation.

En effet sa charge maximale égale 25 000 Equivalents-Habitants (EH);
Elle reçoit aujourd'hui 21 734 EH.

Mais le dossier présenté à enquête publique n'a pas estimé les quantités supplémentaires de pollution que sera amenée à recevoir la station d'épuration dans les 10 prochaines années.

La Mission Régionale de l'Autorité Environnementale a ainsi fait observer:
"Il est ainsi attendu que le porteur de projet démontre que la station d’épuration est bien en capacité de traiter les eaux usées face à l’augmentation démographique et des modalités d’occupation des résidences (Les résidences secondaires sont parfois utilisées de façon semi-permanente en bi-résidentialité) a minima des dix prochaines années (...) « Au regard des charges futures, cette situation [capacité de la station d’épuration à 25000 EH]  risque d’arriver prochainement » ». 

Ceci et d'autres observations (pollution de l'étang du Loch, dates d'interdiction de rejet devant la plage de Landrezac à étendre du 15 juin au 30 septembre pour éviter les pollutions de la plage, surverses de certains postes de relèvement sur Ambon...) ont justifié un avis défavorable du commissaire enquêteur ( avec entre autres demandes la modification des documents d’urbanisme sur ce secteur), dont nous publions ici l'avis global:



   
Cliquer sur les pages pour les agrandir

Cliquer ici pour accéder au Rapport complet et conclusions du commissaire enquêteur.
 

Violation des droits d'un peuple autochtone au Mexique par la France

Pétition à signer ICI

Lcivilisation zapotèque était une civilisation amérindienne précolombienne de structure matriarcale; Les Zapotèques forment toujours actuellement une ethnie mexicaine. 

Au Sud du Mexique, en territoire zapotèque, la commune d’Union Hidalgo, demeure un véritable eldorado pour les leaders mondiaux du secteur énergétique, en raison de la puissance et la constance de ses vents. C’est là qu’EDF planifie, depuis 2015, son quatrième projet d’infrastructures éoliennes : le projet Gunaá Sicarú.

En prévoyant d’implanter 115 éoliennes, ce projet massif concerne bien évidemment, en premier lieu, les habitants d’Union Hidalgo, issus à 90 % du peuple autochtone zapotèque, pour qui le rapport à la terre et à la nature est sacré.

Or ils n'ont pas été consultés par EDF sur l'utilisation de leurs terres.
Et la France, qui détient 83% du capital du groupe EDF, reste muette.

"Bien qu’actionnaires majoritaires d’EDF, l’État français et l’APE n’ont pris aucune action appropriée afin de prévenir les violations des droits d’Unión Hidalgo liées au projet Gunaá Sicarú. Selon son devoir de vigilance, EDF doit respecter les droits humains dans ses activités. En vertu du droit international, l’État français a quant à lui l’obligation de respecter et de protéger les droits humains"- Cannelle Lavite, juriste entreprises et droits humains.

Ce silence apparaît d’autant plus problématique et contradictoire que dans six mois, la France prendra la présidence de l’Union Européenne. 

"La question d’une directive européenne relative au devoir de vigilance des multinationales devrait figurer en haut de l’agenda. Et en même temps, la France continuera d’apporter son soutien à EDF, impliqué dans des violations aux droits humains des peuples autochtones au Mexique. Un tel double langage, un tel cynisme ne peut perdurer". -Swann Bommier

Une nouvelle association damganaise est née

VAGUE A BOND, dont le but est l'organisation de manifestations culturelles

                                               
                                                                                                                                 
Cliquer sur les images
 pour les agrandir                                                                                                                                                                                                            
          

Réchauffement climatique

L’Assemblée Nationale vient de voter en première lecture le projet de loi climat et résilience. Des débats très limités, des avancées timides, de graves lacunes : bien loin de la révolution dont se félicite le gouvernement.
     
Marche pour le climat, dimanche 9 mai, 10h30, port de Vannes.

Plus d'articles :