Page principale - S'identifier - S'inscrire - Contact

Damgan- Espace du Loch

Avis de la Mission régionale de l'autorité environnementale (MRAE) sur l'espace du Loch








Extrait du plan de zonage du projet de PLU

 




Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Dans son avis donné à la commune le 20 juillet dernier sur la révision  du PLU, la Mission régionale de l'autorité environnementale (MRAE) a souligné la vocation naturelle de l'espace du Loch, et a demandé de le protéger de toute nouvelle forme d'urbanisation:
 
« L’espace du Loch… constitue un des derniers espaces agro-naturels le long du rivage… Cet espace déjà partiellement anthropisé (gymnase, terrain de sport) est classé en zonage Nl… ce classement permet néanmoins… des extensions de constructions et installations… ainsi que des aménagements (aires de camping-car etc.) peu compatibles avec la vocation de la zone.  L’ae [autorité environnementale] recommande de préserver l’espace du Loch de toute nouvelle forme d’urbanisation et de limiter les aménagements à ceux compatibles avec la vocation naturelle de ce secteur. » (Extrait  avis MRAE).

Peut-être est-il utile de rappeler aussi que la salle du Loch a été construire illégalement par rapport à la loi littoral, dans les années 1990 (en non continuité d’urbanisation). Son extension conforterait un état  de fait regrettable, et constituerait un point de départ.

de la salle du Loch et condamneraient cet ultime espace littoral encore non construit entre Damgan et Kervoyal, atout paysager pour la commune, ses résidents, ses touristes, ses générations futures. Est-ce être visionnaire ou tout bonnement réaliste?

"Notre littoral n'est pas à vendre... Un élu doit défendre l'intérêt général des citoyens et surtout des générations futures et ne pas céder à des intérêts catégoriels de court terme au regard de ce que nous devons transmettre aux générations qui nous suivront..." pouvait-on lire dans les commentaires accompagnant la signature de la pétition "Ne touchez pas à la loi littoral".

A lire aussi,
-, rapporteur de la Commission des sites du Morbihan
-.

Tous connectés, tous concernés

A propos de smartphones et développement durable

Une récente parution de France Nature Environnement invite chacun à une responsabilité environnementale et sociétale par rapport aux smartphones.

D'abord être un consommateur bien informé:
  • En Chine, l’exploitation du néodyme, utilisé dans les aimants des smartphones, génère des rejets d’eau acide et des déchets chargés en radioactivité ainsi qu’en métaux lourds.
  • Au Chili, en Argentine et en Bolivie, l’utilisation massive d’eau pour la production de lithium (métal présent dans les batteries des smartphones) provoque des conflits d’usages avec les populations locales, au point de compromettre leur survie.
  • Selon l’UNICEF, plus de 40 000 enfants travailleraient dans les mines du sud de la République Démocratique du Congo, dont beaucoup dans des mines de cobalt et de coltan, minerais stratégiques que l’on retrouve dans les batteries et condensateurs des smartphones.

Et adopter des bonnes pratiques.

Citons par exemple trois des cinq solutions utilement proposées par FNE pour réduire les impacts dommageables de ces appareils :

  • Acheter un téléphone d’occasion. On en trouve sur le site du Label Emmaüs ou la plateforme Back Market qui travaille avec le réseau Envie et les Ateliers du Bocage pour la remise en état des appareils.
  • Sinon, choisir un modèle conçu pour durer, notamment avec batterie amovible, et s'assurer que le téléphone dispose d’une connectique complète (port audio jack, port USB…) et d’un Se renseigner auprès du vendeur sur la durée de disponibilité des pièces détachées et les conditions de garanties proposées.
  • Offrir une seconde vie à son smartphone; En France, on ne collecte actuellement que 15 % des téléphones portables en fin d’usage et on estime qu’au moins 30 millions d’appareils « dorment » dans nos tiroirs.
Regarder aussi cette toute petite vidéo: youtu.be/6EwsUqTevnE

Dédicace de Mathilde Le Boulaire, membre du conseil d'administration

Mercredi 16 août à Kervoyelles à partir de 11h

Mercredi 16 août, les Terrasses de Kervoyelles…Mathilde Le Boulaire dédicacera son livre  » Je voulais être maman », l’histoire d’une jeune cadre dans la banque qui a tout pour être heureuse mais à qui il manque l’essentiel : être maman.

https://kervoyelles.fr/les-terrasses-de-kervoyelles-dedicace-et-guitare

Exposition : peintures et sculptures

La Roche Bernard, 21 au 27 août

Trois artistes exposeront à La Roche Bernard du lundi 21 au dilmanche 27 août : Espace Turner.
10h30 - 19h
Entrée libre

Chrislane, peintre figuratif nous incite aux voyages dans sa peinture toute en sensibilité.
 Que l’on soit touché par l’intensité d’une expression, d’une posture, d’une ambiance,  sa peinture invite  notre regard à se poser  le temps d’un instant, là où notre état d’âme du moment nous appelle.

lll

La peinture de René Corbard est un jeu de construction et de déconstruction, éclats du figuratif.


Germain Le Boulaire, sculpteur, tire son inspiration de son environnement immédiat d’océan et de marais salants révélant les richesses de la nature. Les formes et les courbes naissent sous la main de l’artiste en fonction de son humeur, y apportant poésie et sérénité.
 
http://revesdebronze.eklablog.fr

Assemblée Générale des Amis de Kervoyal

Lundi 7 Août
Salle des Corsaires à Damgan
20h30

Damgan, Kervoyal, Pénerf

Problèmes de téléphonie mobile

Pétition à signer ici:  http://www.mesopinions.com/petition/social/telephonie-mobile-bonne-couverture-penerf-kervoyal/31254
















Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Etat d'alerte sécheresse niveau 1 dans le Morbihan

Depuis plusieurs semaines, les précipitations et le débit des cours d’eau du département sont  inférieurs aux normales de saison. Et les prévisions pluviométriques ne seront pas suffisantes pour recharger efficacement les nappes souterraines. Aussi le préfet du Morbihan a t-il prescrit par arrêté des mesures de restriction des usages de l'eau.

Mesure spécifique au barrage d'Arzal: Pour anticiper un risque de montée prématurée de la concentration en chlorures, le débit seuil de déclenchement des restrictions d'éclusage est remonté à 30m3 /seconde. Une fermeture de l'éclusage, une à deux journée(s) par semaine, les jours de moindre fréquentation, est mise en oeuvre.      

  

















    
Cliquer sur les affiches pour les agrandir
 


                                     

Nous touchons aux limites

Chaque mètre carré bétonné nous rapproche du pic de la croissance.

C'est vers l'est de la commune, vers Kervoyal, que sont prévues en priorité les ouvertures à l'urbanisation dans le PLU en projet (enquête publique prévue cet été, du 24 juillet au 25 août théoriquement). Ouvertures qui sacrifieront entre autres près de 6 ha de terrains agricoles, actuellement cultivés.

Et cela nous a fait songer à cet excellent ouvrage d'une équipe de chercheurs du Massachusetts, le "Rapport Meadows", publié en 1972, remis à jour en 2012, qui a  établi pour la première fois les conséquences dramatiques sur le plan écologique d’une croissance infinie dans un monde fini.
Des scientifiques se sont lancés le défi de modéliser le moment où le pic de cette croissance pourrait être atteint. Synthèse: si rien ne change, effondrement planétaire prévu soit pour la décennie 2020, soit au plus tard 2040.

 
En pratique, la croissance "globale" est le résultat d'une multitude de projets "sur le terrain", le plus souvent de petite ampleur, qui s'additionnent (leur somme constituant la croissance); Ainsi, nous rapproche des limites, du pic de la croissance.

Dans ces conditions, le projet de PLU de Damgan peut-il être qualifié de "durable" ?
Développement durable ou toujours augmentation de la croissance?

Et puis, à force de construire et d'user le territoire, il perdra de son attrait.

Débat lors de l'assemblée générale de l'association, lundi 7 août prochain, 20H30, salle des Corsaires.

Plus d'articles :