Page principale - S'identifier - S'inscrire - Contact

STOP Loi Secret d'Affaire: Pétition à signer d'urgence - Elise Lucet lance l'alerte

Sous couvert de protéger les entreprises, elle verrouille l'information sur les pratiques des firmes et les produits commercialisés par les entreprises. Des scandales comme celui du Mediator ou du bisphénol A, ou des affaires comme les Panama Papers ou LuxLeaks, pourraient ne plus être portés à la connaissance des citoyens.

Pour signer la pétition cliquez sur le lien suivant: www.stopsecretdaffaires.org/

Damgan-Kervoyal-Projet de nouvelles halles


Vu récemment dans la presse

Si l'architecture traditionnelle du projet avec façade et pignon en pierres est une heureuse découverte, on peut toutefois regretter qu'il n'intègre pas de verdure. Dommage qu'il n'y ait pas d'arbres prévus devant la façade pour embellir un peu plus l'endroit. Même en ville, la végétation trouve actuellement de plus en plus sa place, et pas seulement pour améloirer le cadre de vie. Cependant, ici, on pourrait faire encore plus simple, et égayer la rue juste avec les fleurs du pays, les :

    
     A Hoedic                 

Frelon asiatique: Attention au piégeage de printemps!

Le piégeage de printemps du frelon asiatique, hélas ne piège pas que lui, mais aussi les abeilles sauvages, les papillons, et bien d'autres insectes qui servent de nourriture aux oiseaux. C'est pourquoi, ce piégeage est déconseillé à mettre en oeuvre par les particuliers, et doit être réservé aux .
De plus, après la destruction d'un nid, étant donné que les produits utilisés peuvent être toxiques pour la faune locale, il faut faire attention à ce que le nid soit récupéré immédiatement.





Photo FNE




Précédents articles publiés ici sur le frelon asiatique:

amisdekervoyal.viabloga.com/news/frelon-asiatique
amisdekervoyal.viabloga.com/news/impitoyables-envers-le-frelon-asiatique

Défends ta mer!

Communication de France Nature Environnement (FNE): "Jusqu'au 25 mars 2018, vous avez l'occasion de soutenir les 5 grandes propositions de France Nature Environnement pour une mer et un littoral vivables en participant à la consultation publique ouverte par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire sur l’avenir de votre façade maritime. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur chaque « je soutiens » à la fin de nos propositions, de s'inscrire ou se connecter sur le site internet dédié et mettre un « + » à notre proposition".

Pour signer les propositions de FNE en Bretagne et Pays de Loire :www.fne.asso.fr/actualites/d%C3%A9fends-ta-mer-en-bretagne-et-pays-de-la-loire














A côté de la mise en oeuvre des solutions existantes pour diminuer les prises accidentelles de dauphins,
"En seulement quatre mois, plus de 3500 dauphins se sont échoués sur la façade Atlantique entre janvier et avril 2017 d’après le centre PELAGIS. Dans leur grande majorité, ces dauphins ont été victimes de la pêche au chalut pélagique qui se pratique à cette époque au large des côtes françaises"-
ces propositions visent une meilleure application de la loi littoral, la création d'une instance de concertation constituant un garde fou écologique au développement de l'éolien en mer, l'amélioration de la qualité des eaux, la préservation effective des aires maritimes protégées.

Pour les autres littoraux:

Défends ta mer en Corse, PACA et Occitanie
Défends ta mer en Nouvelle Aquitaine
Défends ta mer en Normandie et Hauts-de-France

Cinq clics suffisent seulement pour faire connaître notre avis au Ministère de la Transition Écologique et Solidaire sur l’avenir de notre façade maritime.

Baccharis Halimifolia interdit à la vente sur le territoire français

Lu sur le site de la FAPEGM, fédération d'associations de défense de l'environnement à laquelle appartiennent les Amis de Kervoyal:

"Enfin, le Baccharis est interdit à la vente en France par un arrêté du 14 février 2018 relatif à la prévention de l’introduction et de la propagation des espèces végétales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.


Cette décision était très attendue depuis plusieurs mois. Promis par Madame Royal, cette disposition a été "oubliée" alors que de très nombreux arrêtés ont été pris en fin de mandat.
Bien que tardive, cette interdiction est une bonne nouvelle pour tous ceux qui se sont engagés dans la lutte contre la prolifération de cette plante invasive des zones humides de Bretagne."

Baccharis: une méthode efficace pour éliminer définitivement la plante

Le Collectif anti-baccharis de Bretagne Vivante vient de faire une demande à la Commission européenne pour l’utilisation du sel dans le traitement du baccharis.
En parallèle, le CBNB (Conservatoire botanique de Brest) va être contacté.

C'est en effet depuis longtemps que les paludiers  connaissent et utilisent cet efficace moyen de lutte : Un petit tas de sel déposé sur une souche coupée à ras du sol et la plante est simplement et proprement éliminée.

Plus économe est la méthode consistant à pratiquer dans la souche, des trous de 20 mm de diamètre et 5-6 cm profondeur, avant de les remplir de gros sel.

Cf.collectif-anti-baccharis.org/test-de-la-methode-de-traitement-de-traitement-des-souches-au-gros-sel-marin/

Lire aussi ce précédent article des ADK: amisdekervoyal.viabloga.com/news/damgan-baccharis-arrachage-samedi-25-mars-a-14h30-rendez-vous-parking-du-bil

 
 
Pour les agrandir, cliquez sur les photos (extraites du site collectif-anti-baccharis.org/le-baccharis/services/)

Glyphosate

Conclusion des chercheurs de l'université de Caen

La majorité des herbicides est à base de glycosate. Or, leur toxicité est hautement débattue, non en raison du glyphosate lui-même, mais des composants associés.
En effet, dans ces herbicides, à côté du glyphosate, ce sont divers métaux lourds - arsenic, chrome, cobalt, plomb, nickel…ainsi que des traces de pétrole, qui ont été identifiés par une équipe de chercheurs de l’Université de Caen Normandie.

Et ce cocktail de formulants toxiques présents dans les herbicides à base de glyphosate serait plus dangereux que le glyphosate lui-même.


Extrait de l'étude de l’Université de Caen Normandie
publiée le 08 01 18, dans la revue Toxicology Reports


"Ces résultats montrent que les déclarations du glyphosate comme principe actif de toxicité sont scientifiquement fausses, et l’évaluation de toxicité est aussi erronée : le glyphosate est testé sans ses formulants composés de , à long terme et au niveau réglementaire...  Les résidus acceptables de glyphosate dans la nourriture et les boissons devraient être divisés immédiatement au moins par 1.000 à cause de ces poisons cachés, et les herbicides à base de glyphosate devraient être interdits, entre autres ", estiment les chercheurs.

Les chercheurs soulignent aussi que la parution des résultats de leur étude (le 8 janvier 2018 au lieu du 31 mai 2017) a volontairement été retardée du fait du lobbying, afin de simplifier le débat sur le glyphosate, dont l'utilisation a été prolongée pour 5 ans, en décembre dernier, par l'Union européenne.

Abandon de Notre Dame des Landes

Décision dont se félicite l'association, car,
Petit rappel
: Projet destructeur de zone humide (zone humide d'importance nationale), inventaire biodiversité baclé et biaisé, mesures compensatoires insuffisantes, actuel aéroport loin d'être saturé, porte-à-faux par rapport à l'après COP21 (/réchauffement climatique), etc.
Cf. www.fne.asso.fr/actualites/8-choses-%c3%a0-savoir-sur-la%c3%a9roport-de-notre-dame-des-landes

Et sur le référendum: Quelle légitimité pouvait-on accorder à une consultation qui a oublié de nombreux citoyens concernés et qui a posé une question imprécise.
Cf. civicrm.fne.asso.fr/civicrm/mailing/view

Ne doutez jamais qu'un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c'est toujours comme cela que ça s'est passé. Margaret Mead (1901 - 1978) - Anthropologue.

Plus d'articles :