Page principale - S'identifier - S'inscrire - Contact

En ce joli mois de mai....

En arrivant sur le blog des Amis de Kervoyal, c'est Galleria mellonella qui fait l'accueil. Et c'est vrai, même si elle est très utile, elle n'est pas très "appétissante" à regarder. Alors, pour s'associer à ce joli mois de mai (selon les météorologistes, le pont de l'Ascension 2017 serait le plus chaud depuis 1900), je propose une ou deux photos (cliquer pour les agrandir) des renoncules d'eau qui fleurissent la mare route du moulin, à Kervoyal. (Elles viendront compléter une longue série: Cf. amisdekervoyal.viabloga.com/news/floraison-d-eau ).
       
      
                                             Vues de plus près, ce sont bien elles:
                                                                              

Et les fleurs de carotte sauvage, en premier plan, n'ont pas à rougir:    

     
Cliquer pour agrandir

Galleria mellonella

Un asticot à regarder autrement!

En photo ci-dessus, le nouvel espoir pour aider à débarrasser les , où 35 000 tonnes finissent, tous les jours (selon Ifremer).

Son nom: Galleria mellonella, appelée vulgairement fausse teigne de la cire ou des ruches.

Si le papillon, très commun, qui vole de mai à octobre ne retient guère l'attention, en revanche, il n'en est pas de même pour sa larve. Tantôt elle représente un problème - pour les apiculteurs dont elle dévore la cire des ruches- tantôt elle se révèle une aide - pour les pêcheurs qui l'accrochent comme appât au bout de leur ligne.
                                               
Cependant, , vient de lui être découvert un talent exceptionnel, celui de dévorer un des plastiques les plus utilisés et des plus persistants dans l'environnement, le polyéthylène. Mais cette brave larve ne fait pas que manger le polyéthylène; Non, en plus, elle le biodégrade, c'est à dire, elle le transforme en brisant chimiquement ses particules.

Aussi, désormais les scientifiques cherchent-ils à mettre au point la substance sécrétée par Galleria mellonella pour qu'elle puisse être fabriquée industriellement. A suivre... Mais que cela n'empêche pas la suppression de l'utilisation des sacs plastiques, et en attendant, le ramassage de leur débris sur les plages et dans les rochers, par tout un chacun allant se promener en alliant l'utile à l'agréable .


Et si la solution d'un gigantesque désastre venait d'un tout petit asticot??

Damgan- Zone Artisanale de La Lande

En arrivant sur Damgan... (suite)

Nous disions donc hier que Les Amis de Kervoyal avaient restauré le moulin de Kervoyal pour lui rendre son pouvoir évocateur au milieu du bocage.

Nous disions avant-hier que 27m² sont bétonnés par seconde en France et que, selon l'Autorité environnementale, la consommation d'espace naturel et agricole reste trop forte.

Cependant, on entend parler d'une extension de la zone artisanale (ZA) de La Lande sur Damgan, en direction nord-est, c'est à dire vers le moulin.

Peut-on avant, prendre le temps de réfléchir à des solutions alternatives?

Deux constats:

) Damgan fait partie de la communauté de communes Arc-Sud-Bretagne. Le but étant, pour faire des économies, de mutualiser les services. Par exemple la station d'épuration est commune à Damgan et Ambon. De même, la ZA "Espace littoral" peut accueilir des artisans de Damgan. Ce n'est pas loin et beaucoup de personnes font leurs courses sur la ZA, où de ce fait, les artisans ont une meilleure visibilité.

) Une zone artisanale regroupe par définition des artisans.

Or, la zone artisanale de la Lande à Damgan a été détournée par les municipalités précédentes de sa fonction.

En témoignent ces constructions dont la destination est différente de celles de bâtiments destinés à des activités artisanales.

Ainsi de nombreux hangars abritant des box à louer y sont installés.

En voici trois parmi d'autres:

 
   Cliquer sur les images


            

Il y a aussi quelques maisons d'habitation,
comme celle-ci:                                                    

  ou celle-là:
 


Une activité de camping s'y pratique aussi, avec installation d'un mobile-home :
               

Bref, ces constructions et installations, qui n'ont rien à voir avec de l'artisanat, occupent une partie considérable de la zone artisanale, et conduisent aujourd'hui à envisager une extension de cette dernière.

Cependant, les erreurs du passé risquent hélas de conduire la commune vers une impasse, puisque la loi littoral s'oppose à une telle extension (idem pour une extension de l'urbanisation , qui serait illégale elle aussi).

Nous sommes situés dans une commune littorale, et donc soumis à la loi littoral; On en prend les avantages... mais on est contraint d'en accepter les inconvénients... si l'on reconnaît l'Etat de droit.

En arrivant sur Damgan...

Cliquer sur les images

         
Le moulin de Kervoyal déploie ses ailes en signe d'accueil. Le paysage est beau à cet endroit, en arrivant sur la commune.
Mais, sans la haie d'arbres de haut jet un peu plus loin sur la droite? Ce ne serait pas le même paysage...

Car, voilà ce qu'on peut voir, derrière cette haie de hauts arbres:


L'impact visuel de la zone artisanale n'est d'ailleurs pas négligeable à partir de la route du moulin, en sortant de Kervoyal:


Croisons les doigts pour que l'urbanisation ne s'étende sur l'espace naturel en direction du moulin. Pour que le bocage soit protégé ou réhabilité. Et ainsi le moulin gardera son pouvoir évocateur... pour lequel il a été restauré.
 

27 mètres carrés par seconde bétonnés en France

Et les décideurs locaux continuent à promouvoir l'artificialisation des sols!(Source: Reporterre)

Selon l'Autorité environnementale, qui a dernièrement présenté son bilan, l’artificialisation des sols continue rapidement en France, sans que les documents d’urbanisme des collectivités locales n’y mettent de frein: la consommation d’espaces naturels et agricoles y reste trop forte.

(Source: Corine Land cover 2012)

Stratégie d'analyse biaisée
En effet, les projets sont trop souvent analysés à l’aune du précédent document d’urbanisme, en règle générale plus consommateur d’espace, et non au regard de l’état actuel du territoire.

L’impact environnemental du projet de document est alors sous-évalué, voire considéré comme positif relativement au précédent document opposable.

Damgan-Baccharis- Arrachage Samedi 25 mars à 14h30- Rendez-Vous Parking du Bil

Carte d'identité: De très bonnes photos du baccharis dans tous ses états (feuille, fleur, arbuste...) sont visibles ici : collectif-anti-baccharis.org/le-baccharis/services/

Par exemple :
 


L'arbuste,
le plus souvent, ne dépasse pas 3m de haut.

        


Cliquer sur les images pour agrandir

(Conservatoire National Botanique de Brest)

L'Appel Du Sol

Initiative citoyenne européenne pour protéger les sols

Il nous est proposé d'agir en tant que citoyen européen à travers une , lancée avec plus de 400 organisations et coordonnée en France par

Cette action a pour but de réclamer une législation spécifique qui protège efficacement les sols contre la pollution, (en France on bétonne 27m²/seconde) et les intérêts spéculatifs. 
 
Urgence: On estime que d'ici 2050 il y aura moitié moins de terres arables disponibles par tête d'habitant dans le monde.
 
Pourvoyeurs de sécurité alimentaire, de préservation de la biodiversité et de régulation du changement climatique, les sols constituent l’une des ressources les plus stratégiques de l’Europe. Il est temps d’en assurer la protection sur notre continent.
→ plus

Lire la suite...

Damgan, commune étoilée??


Les villes et villages ont jusqu'au 15 septembre pour remplir un questionnaire précis. A la clé, l'obtention du label "Villes et villages étoilés".

Témoignage d'un maire d'une commune de lîle de Ré (Sainte-Marie-de-Ré), Madame Gisèle Vergnon, à écouter en cliquant sur le lien suivant:
www.anpcen.fr/docs/20150409004824_b6za0r_doc144.mp4

→ plus

Lire la suite...

Plus d'articles :