Page principale - S'identifier - S'inscrire - Contact

Prochain conseil municipal/ Port de Pénerf; Zones de mouillages de la commune

Sur le site Internet de la commune de Damgan, on peut lire l’ordre du jour du conseil municipal du 27 février à 20 heures, qui traitera entre autres du...

Transfert de la gestion du port de Pénerf à la Compagnie des Ports du Morbihan (CPM)- Transfert de l’AOT pour la ZMEL aux lieux-dits le Dibenn, le Lenn, le Govet, le Bil, Saint Guérin, le Rohu, la plage et Landrezac sur le littoral de Damgan.

-------------------------------
(ZMEL : Zone de Mouillages et d’Équipements Légers)

Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Quels sont les tenants et les aboutissants ? En clair, la CPM, présidée par M.Goulard (qui est aussi président du Département), devra rentabiliser ses investissements, et donc que sera-t-il exigé de la CPM en échange du désenvasement du port ?

Et pourquoi transférer aussi la gestion de pratiquement toutes les zones de mouillages de la commune à la CPM? Quelles conséquences sur les sites et pour les propriétaires de corps-morts ?

On est en droit de se poser beaucoup de questions. On est en droit d’avoir de nombreuses inquiétudes.
Et le fait que le prochain conseil municipal décide de confier la gestion du port de
Pénerf, mais aussi de toutes les zones de mouillages de la commune, sauf celle de Kervoyal, concerne, il nous semble, les habitants de Damgan, même ceux qui ne possèdent pas de bateaux.

Car,

●   S'il est question d’un nouveau port de plaisance à Pénerf, les candidats aux municipales ont vaguement évoqué un port saisonnier, démontable l’hiver, qui sera, en partie financé par la CPM.

► Coût du démontage et de la réinstallation ? Lieu d’entrepôt hors saison ? Et où iront alors les bateaux ?

●    Les candidats aux élections n’ont cependant pas évoqué la question cruciale du désenvasement, qui a nécessité l’appel à la CPM.

► Sera-t-il entrepris avant toute installation de port ? Quand sera-t-il effectif ? Qui financera cet énorme budget ? La CPM en tout ou partie ? Avec quelles contreparties ?

●    Et les vases ?

► A-t-on fait une étude sur leur qualité (arsenic [As], cadmium [Cd], chrome [Cr], cuivre [Cu], mercure [Hg], nickel [Ni], plomb [Pb], étain [Sn], zinc [Zn], hydrocarbures totaux, HAP [hydrocarbures aromatiques polycycliques], TBT [tributylétain], PCB [polychlorobiphényles])? Un échantillonnage des sédiments a t-il été réalisé ?  Une évaluation environnementale ?

► Où seront-elles déversées ? Si en mer : A-t-on entrepris une étude sur les courants pour évaluer où elles pourront être ramenées ?

► Pourquoi l’ EPTB Vilaine (Établissement Public Territorial du Bassin de la Vilaine) n’a t-il pas été consulté sur ce sujet? En effet, il possède une réelle expertise sur le désenvasement.

Le périmètre du SAGE Vilaine est constitué de l’intégralité du bassin versant de la Vilaine, auquel sont adjointes des rivières côtières se déversant dans l’estuaire maritime de la Vilaine. Le SAGE Vilaine est le plus étendu des projets de SAGE en France.

●    Et la cale de mise à l’eau? Responsable de l’interruption des courants et de l’envasement du port ? Comment sera-t-elle modifiée ? Construire une arche sous la surface pour laisser circuler les courants ? Quand débuteront ces travaux prioritaires ? Et pour quel coût ? Financés par la commune ou la CPM en tout ou partie ? 

●    D’autres questions se posent en raison d’une information défaillante.

      Aussi : 

De l’argent public est en jeu, en faveur des propriétaires privés de bateaux, cela regarde donc tout le monde.

Les damganais se posent  de nombreuses questions, et au minimum, une concertation, c'est-à-dire une consultation publique devrait être organisée, avant le vote en conseil municipale du transfert de gestion du port de Pénerf à la Compagnie des Ports du Morbihan (CPM) et du transfert de l’AOT pour la  Zone de Mouillages et d’Équipements Légers (ZMEL) aux lieux-dits le Dibenn, le Lenn, le Govet, le Bil, Saint Guérin, le Rohu, la plage et Landrezac sur le littoral de Damgan.

Souhaits de l'association Les Amis de Kervoyal en vue des prochaines élections municipales

Deux candidats: M. Jean-Marie Labesse maire sortant, M.Jean-Jacques Trichet entrepreneur

  • Une meilleure et effective concertation
Ainsi, par exemple, notre association regrette t-elle de ne pas avoir été invitée à participer à l'élaboration du projet des halles de Kervoyal .
  • Protection et Réhabilitation de la dernière "Coupure Verte" de l'urbanisation en front de mer : Espace du Loc'h
1.   Ne plus urbaniser cet espace, de quelque façon qu'il soit;

2. Ne pas l'artificialiser davantage; par exemple par des aménagements sportifs pour lesquels des emplacements alternatifs sont à trouver:

La vocation de cet espace est "naturelle"
(cf. avis de l'Autorité Environnementale)
.

    Ce n'est pas un "parc des sports".

 
3.   et avec création d'un écran végétal, les stationnements existants sur le front de mer devant la salle du Loch;

                                     
           4.   Etudier dans la concertation, la suppression de la circulation automobile en front de mer, sur une portion du boulevard de l'Atalante (en face de l'étang du Loch), avec mise en place de navettes pour acheminer les touristes vers les plages2 .

POURQUOI ?
 
« L’espace du Loch… constitue un des derniers espaces agro-naturels le long du rivage… Cet espace déjà partiellement anthropisé (gymnase, terrain de sport) est classé en zonage Nl… ce classement permet néanmoins… des extensions de constructions et installations… ainsi que des aménagements (aires de camping-car etc.) peu compatibles avec la vocation de la zoneL’ae [autorité environnementale] recommande de préserver l’espace du Loch de toute nouvelle forme d’urbanisation et de limiter les aménagements à ceux compatibles avec la vocation naturelle de ce secteur. » (Extrait  avis Mission Régionale de l'Autorité Environnementale en 2018).
 
Sur la commune de Damgan, la situation particulière, en bordure de mer, du front bâti, accentue la valeur et la nécessité de protéger l’espace naturel qui rompt ce linéaire densément urbanisé.


"Les parties de côte non bâties ont pris une inestimable valeur collective et doivent donc être respectées et gérées. L'exemple de Damgan montre les effets d'une urbanisation où les caractéristiques du paysage sont ignorées, voire gommées par des formes urbaines banales, étalées et qui ne ménagent pas de continuités paysagères... Les prochains projets urbains ont à relever le défi de contribuer à la qualité paysagère, et non de l'affadir!" [Extrait de l'Atlas des paysages du Morbihan].

 
La "Charte des espaces côtiers bretons", adoptée par la Région, considère notamment que "Le tourisme est fortement dépendant de la qualité des paysages, de l'environnement et du caractère authentique des teritoires marins". 
                                 
Ainsi n'est plus à démontrer l'intérêt pour le paysage et la qualité de vie de la coupure verte littorale entre Larmor et Kervoyal. Elle s'étend du Vronsec jusqu'autour de l'étang du Loc'h et de la salle multifonctions1 .
 

 

 Carte CARMEN
 (CARtographie du Ministère de
 l ’ENvironnement) 
  « Patrimoine naturel de Bretagne »
:
  En rouge le tissu urbain

Cliquer sur les cartes ou photos pour les agrandir

    Détail coupure verte:  
 

Nous faisons appel à son sens de l'anticipation: Un élu ne doit-il pas  comprendre et défendre l'intérêt général et celui des générations futures?

Car des projets d'aménagements sur cet espace existent. Aussi, demandons-nous l'étude, dans une concertation effective, de projets alternatifs.

      ▪ Un Nettoyage des plages respectueux du sable

Le nettoyage mécanique entraîne une perte considérable de sable et de coquillages sur les plages. Ce qui provoque l'érosion des côtes en cas de tempête.

De même l'intérêt de la dune bordière (partie littorale de la dune), est de constituer une réserve de sable, et ainsi de protéger aussi la partie la plus interne de la dune. Durant les tempêtes d'hiver, elle alimente la plage, avec un flux inverse durant l'été.

Des solutions alternatives existent: Nettoyages manuels par bénévoles, intervention du cheval breton3 comme sur plusieurs plages d'Ambon... En cas de nettoyage mécanique, veiller à secouer les algues avant de les charger dans la remorque; C'est une question de volonté et donc de sensibilisation du conducteur. Et cela diminue la disparition du sable.

Des panneaux explicatifs pourraient être disposés à l'entrée de la commune pour expliquer l'intérêt de la laisse de mer.
  • La Sauvegarde du charme de la promenade Guillaume Apollinaire
          1.   En la préservant de toute nouvelle construction.

         2.   En protégeant les pins qui structurent le paysage, en longeant et ombrageant la promenade piétonne, et qui, vus depuis la mer, masquent les collectifs en arrière.

                 
         
  • Un investissement concret dans la préservation du patrimoine bâti
Ainsi que la commune s'y est d'ailleurs explicitement engagée en 20184, à travers le PLU.

En priorité, et avec l'association ARPD, son engagement est appelé à se concrétiser avec le moulin de Kervoyal avant que l'ensemble ailes+arbre tournant ne se dégrade davantage.

"La nécessité de protéger et transmettre le patrimoine, héritage culturel défini comme « bien commun » (Micoud, 1995) est aujourd’hui une idée largement répandue parmi les élus. Tout responsable urbain, élu ou technicien, semble désormais persuadé qu’une ville qui valorise ses héritages architecturaux et urbanistiques se donne les moyens de mieux préparer son avenir (Gravari-Barbas, 2004)". ( Extrait de https://journals.openedition.org/developpementdurable/4913). 
  • La Sauvegarde du charme de la promenade boulevard de l'Océan
... Et du front de mer du bourg de Damgan, en réhabilitant la et en gardant sa façade, à la décoration très originale.
  • L'arrêt de l'urbanisation de la commune
C'est un fait, le territoire est extrêmement urbanisé.
Et l'été la circulation et le stationnement sont difficiles.

La capacité d'accueil a atteint ses limites à Damgan.

    ▪  Gestion transparente du projet de désenvasement du port de Pénerf
Comment garantir la perennité de l'authenticité de ce petit port? Alors que la Compagnie des ports du Morbihan devra  rentabiliser ses investissements.

  • La Préservation de l'espace agricole
Par l'arrêt de l'extension de l'urbanisation sur ces terres. Elles sont nos terres nourricières. Elles participent aussi à l'identité de la commune.
  • La Mise en valeur des paysages ruraux
Par le développement de la trame verte.

Notes
1.
Il est rappelé que cette salle a été construire illégalement par rapport à la loi littoral, dans les années 1990.
2.
Malgré de remarquables aménagements, les 7 passages d'accès à la plage constituent 7 points noirs où peuvent survenir des accidents graves.
De plus, fermer cette route qui n'est pas majeure pour favoriser l'accès au rivage et qui n'est pas indispensable pour l'accès aux parcs qui la bordent aurait 3 objectifs :
1°) Rendre l'espace du Loc'h à la nature, aux promeneurs, à tous ceux qui souhaitent bénéficier du cadre exceptionnel de cette zone.
2°) Valoriser le territoire de la commune.
3°)  Donner une nouvelle dimension au développement de la commune.

3.
Entreprise Hippo Power, basée à Erdeven.
4.
      Cliquer sur le texte pour le lire.

Abeilles et pollinisateurs de toutes sortes ...

Prenez quelques minutes pour SIGNER l'INITIATIVE CITOYENNE EUROPEENNE

              

Une étude menée en Allemagne a montré un déclin de près de 80% des espèces d’insectes volants en même pas 30 ans, et une recherche scientifique menée sur l'ensemble du globe alerte sur la disparition imminente de près de 40% des insectes dans le monde.

Selon l’UICN, l'Union internationale pour la conservation de la nature, 42 % des espèces d’invertébrés terrestres (papillons, abeilles, vers de terre, scarabées…) sont aujourd’hui menacées d’extinction.

Déjà, les populations d’oiseauxqui se nourrissent des insectes, comme l’alouette des champs, ou qui vivent en environnement agricole comme le chardonneret, ont vu leurs populations chuter ces dernières années, et leur survie est gravement menacée.

En trente ans, l’Europe a ainsi perdu plus de 420 millions d’oiseaux, avec 90 % de diminution chez des espèces communes comme la perdrix rouge, le moineau ou l’étourneau.

Mais les intérêts financiers en jeu sont colossaux.

Villa Sainte-Anne

Cette élégante bâtisse caractéristique du début du siècle dernier  fait partie du patrimoine damganais, réduit hélas à peau de chagrin.

Le charme? Un mélange d'éléments intangibles, légers, discrets... ici une grâce un peu fragile, un air d'autrefois qui s'attarde devant la plage de Damgan.

Mais, quel sera le poids du charme, le poids du patrimoine, face à celui des appétits financiers?
                                                        
                                                           
Cliquer sur les  photos pour les agrandir
  
La Tour des Anglais, le moulin de Kervoyal, la villa Sainte-Anne?
Ces cadeaux, légués par notre Histoire, un peu cabossés par le temps, doit-on les laisser sombrer sans un regard en arrière?
En un temps de catastrophe, ce fut la guerre qui causa la perte de nombre de belles bâtisses.
Qui est responsable maintenant?
Les temps de paix n'épargneront-ils pas le patrimoine qui a subsisté?
Ne sera t-il bientôt qu'un souvenir... dont on s'émouvra encore devant un panneau photographique?

A moins que... comme dirait Martin Luther King, "I have a dream...." , un sursaut de la commune?

Excellente nouvelle

Le conseil constitutionnel a fait primer l’intérêt général sur quelques intérêts privés cyniques.



Le conseil constitutionnel ne cède pas au lobby des pesticides.

Ce matin, le Conseil Constitutionnel a validé l’interdiction de production et d’exportation des pesticides interdits sur le sol européen vers les pays tiers en reprenant les arguments de France Nature Environnement. Les sages ont considéré que cette interdiction était une entrave justifiée et légitime à la liberté d’entreprendre. Car n’en déplaise aux industriels de l’UIPP (Union des Industries de la Protection des Plantes) et à l’Union française des semenciers, la liberté d’entreprendre ne justifie pas de vendre des produits dangereux dans des pays où ces derniers n’ont pas encore été interdits. France Nature Environnement salue la décision du Conseil, qui œuvre pour une réelle protection de l’environnement à l’international.

Pour lire le communiqué en entier: Version en ligne

Chenilles processionnaires du pin

Certaines communes, Mesquer, Les Moutiers-en-Retz... prennent les grands moyens pour détruire les nids de chenilles.
La Turballe a utilisé les services des chasseurs pendant des années, jugés très efficaces, avant que la FDGDON de Vendée ne s'y oppose (la FDGDON-Morbihan, laisse libre d'utiliser cette méthode), pour des raisons de concurrence "financière".

Le problème aussi est que la chenille processionnaire du pin, ainsi d'ailleurs que le frelon asiatique, à la différence du ragondin,
n'ont pas été classés dans la catégorie "nuisibles à lutte obligatoire" mais simplement dans la catégorie"nuisibles".

















Artice Ouest-France; Pays de Loire;les Moutiers en Retz; 30/11/2019

Les Moutiers-en-Retz. Les chasseurs vont tuer les chenilles processionnaires

Dans une dizaine de jours, des coups de feu retentiront dans le bourg des Moutiers. Pas d’inquiétude, cependant à avoir, seules les chenilles seront visées. Les chasseurs seront à la manœuvre pour détruire les nids de chenilles processionnaires du pin, dans les jardins des particuliers.

L’amicale de chasse des Moutiers invite les propriétaires de pins à scruter leurs arbres pour y repérer d’éventuels nids. Ceux-ci sont blancs, de la grosseur d’une pelote de laine, et ressemblent un peu à de la barbe à papa. Les chenilles processionnaires sont une espèce invasive, dont les poils sont très urticants. Toute personne qui remarque l’existence de nids de chenilles dans son pin peut contacter la mairie des Moutiers jusqu’au 4 décembre. La mairie recense les nids à détruire puis les communiquera aux chasseurs qui interviendront samedi 7 décembre, au matin.

Jusqu’au mercredi 4 décembre, il est possible d’appeler la mairie pour signaler un nid chez soi.

Contact. Tél. 02 40 82 72 05 (pour déclarer un nid de chenilles processionnaires).

Précédent article des ADK sur le sujetamisdekervoyal.viabloga.com/news/chenille-processionnaire-du-pin

Les huîtres aussi ont la gasto-entérite !

      Huîtres, Fruits De Mer  
 www.lemonde.fr/planete/article/2020/01/04/dans-l-ouest-de-la-france-les-huitres-aussi-ont-la-gastro-enterite_6024800_3244.html

Selon l'article en lien ci-dessus du journal Le Monde d'aujourd'hui, dans le Morbihan 150 entreprises ostréicoles sur un total de 330 sont touchées par la contamination des huîtres au virus de la gastro-entérite.

Le comité régional de conchyliculture (CRC) de Bretagne Sud dénonce une pollution issue des rejets côtiers. « Nous avons depuis Noël un phénomène de gastro-entérite, mais les rejets ne sont pas toujours bien traités par les stations d’épuration et le virus se retrouve en milieu maritime, ce d’autant plus avec les pluies que nous avons eues », explique Philippe Le Gal, président du CRC, qui demande au préfet et à l’Etat d’enquêter sur l’origine de cette contamination, notamment sur les systèmes d’assainissement.

Dans une pétition lancée le 1er janvier, L’Alliance ostréicole du Morbihan réclame une « indemnisation substantielle de tous les ostréiculteurs », accusant l’Etat d’être « incapable de protéger le littoral », mais aussi les collectivités. « Les élus du Morbihan se gargarisent d’accueillir toujours plus d’habitants et de touristes, signant des permis de construire à tour de bras tout en oubliant de veiller à la gestion des rejets humains et de l’assainissement », critiquent les ostréiculteurs.

Un inventaire de l’ensemble des systèmes d’épuration du département, collectifs ou non, est prévu pour revoir la priorité des travaux à effectuer en urgence : mise en place de zones tampon avant traitement, redimensionnement des stations d’épuration, etc. Un stockage des coquillages est également à l’étude pour permettre aux ostréiculteurs concernés par le norovirus de poursuivre leur activité en cas de crise.

Fin d'année

Non; Le brouillard ne l'a pas encore complètement engloutie. Mais.....

→ plus

Lire la suite...

Plus d'articles :